Oui, le monde est trop petit, trop connu, trop quotidien. Est-il possible qu’il reste si peu de chose à explorer ? Le désir vient d’un monde à découvrir. S’il ne reste plus de terres vierges où avancer comme en rêve, de rencontres déconcertantes, d’êtres non catalogués, il faudra les inventer. Semblables, si possible, à nos mondes intérieurs, à ces paysages qui parcourent l’esprit et démultiplient le possible et l’impossible.

Dans cet univers de couleurs et de formes, c’est la couleur qui  suggère, les formes qui surgissent comme des découvertes à travers le brouillard des suggestions. Chaque peinture est une tentative pour retrouver et exprimer la joie de cette découverte, l’expression de la joie et de l’angoisse d’être vivant.

Bienvenus dans mon univers de couleurs et de formes.

 

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°